BEETHOVEN ET SES IDOLES

 
BEETHOVEN - MOZART - CHERUBINI

Dans cette production, l'œuvre de Beethoven a été placée dans la perspective de deux compositeurs qu’il admirait particulièrement. Beethoven considérait Cherubini comme « le plus grand compositeur dramatique » de son temps et il a dirigé l’ouverture de son Faniska – à l’époque un opéra très populaire à Vienne – lors d’un concert en mars 1808. Il convient de remarquer que Beethoven a composé sa Septième symphonie après la première mondiale de Faniska. Tous les connaisseurs s’accordent pour dire que le son de l’orchestre de cette symphonie est influencé par la spécificité de Cherubini.

Le Concerto pour piano en ré mineur de Mozart était le concerto préféré de Beethoven. C’est avec celui-ci qu’il a fait ses débuts en tant que jeune pianiste à Vienne en 1795 et il a composé quinze ans plus tard des cadences solos pour ce concerto pour son élève Ferdinand Ries.

La jeune pianiste Mariam Batsashvili était la soliste. Depuis qu’elle a gagné le concours de piano Franz Liszt en 2014 à Utrecht, elle est considérée comme l’une des principales virtuoses du piano de la nouvelle génération. 

PROGRAMME: "BEETHOVEN ET SES IDOLES"

L. CHERUBINI : Ouverture de Faniska
W.A. MOZART : Concerto pour piano n° 20 en ré mineur, K. 466
L. VAN BEETHOVEN : Symphonie n° 7 en la majeur, op. 92

Soliste : Mariam Batsashvili, piano
Chef d’orchestre : Jan Caeyers