Mozart et Beethoven à Prague

 

En mars 2014, Le Concert Olympique s’est illustré avec le programme « Mozart et Beethoven à Prague » dans les principales salles de concert de Belgique (Bruxelles, Louvain, Anvers, Hasselt) ainsi qu’au Concertgebouw d’Amsterdam.

L’orchestre a interprété cinq œuvres directement ou indirectement liées à Prague, jetant une lumière intéressante sur le lien entre l’œuvre musicale de Mozart et celle de Beethoven.

W.A. MOZART : Ouverture La clemenza di Tito, KV. 621

W.A. MOZART : Symphonie n° 38 in D majeur, KV. 504 “Prague”

L. VAN BEETHOVEN : Recitativo en aria ‘Ah! Perfido – Per pietà’, op. 65

W.A. MOZART : Recitativo en aria ‘Ch’io mi scordi di te’, KV. 505

L. VAN BEETHOVEN : Concerto pour piano n° 2 in Bes majeur, op. 19

Les solistes de ce concert étaient Lenneke Ruiten (soprano) et François-Frédéric Guy (piano).

La soprano néerlandaise Lenneke Ruiten multiplie les représentations sur les scènes internationales. Sa carrière a décollé après qu’elle a remporté le Concours international de chant de Bois-le-Duc en 2002. Soliste très prisée, Lenneke a un prestigieux palmarès. L’été dernier, elle a incarné avec brio Donna Anna dans la production Don Giovanni présentée au Festival de Salzbourg.

François-Frédéric Guy est considéré comme l’un des pianistes de Beethoven les plus doués de sa génération. De Londres à Washington et de Paris à Moscou, son parcours artistique est très impressionnant.